Les lumières de la ville

 

Pour la première fois, les lumières de la ville se sont éteintes en plein midi. A l’heure où les estomacs de toutes les entreprises de France gargouillent au vent des selfs qui s’agitent, il y en a 1.000 qui se nouent doucement. Puis qui éclatent. Qui éclatent comme un vieil abcès qu’on a laissé trainer. Une boule au fond de la gorge dont on a apprivoisé l’âcre brûlant. Dont on va pourtant devoir se défaire.

 

Pour la première fois, les lumières de la ville se sont éteintes en plein midi. Une ville desoeuvrante de banalité. Sans le charme souriant des villages du maquis. Qui ne peut vendre ni grand esprit, ni passions, ni douceurs. Qui juste respire au souffle roc et acide d’ une usine. Maîtresse égoïste lovée ou cachée derrière le sein nourricier des cheminées.

 
Pour la première fois, les lumières de la ville se sont éteintes en plein midi. Le levier de l’interrupteur fracassant les casques solides. Comme une maladie incurable en suspens, vient réveiller le corps de sa victime. Des années que toute la ville en parlait. Cinq secondes ont suffi à tout changer. « N’ayant pas trouvé de repreneur, nous sommes obligés de fermer ».

 
Pour la première fois, les lumières de la ville se sont éteintes en plein midi. Rallumées aussitôt à chaque entrée du site. « Tu vas voir on va rien lâcher ». Non, et pas sûr que ce soit le plus rassurant. 1.500 bonhommes qui brûlent 30 ans de bronches encrassées, de cernes violacées et de dos craquelés, pour un combat sans doute perdu d’ avance.

 
Pour la première fois, les lumières de la ville se sont éteintes en plein midi. Laissant flotter l’ombre gênante de 400 licenciés et d’un papa à consoler.

 

http://www.dailymotion.com/video/x9i63z_plus-belles-les-luttes-episode-14_news

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s