Manger un brugnon salé sur la plage

37°C à Paris depuis 2 jours. Un mois que tous les Parisiens ont ressorti, résignés, bottes et écharpe. Moi je m’intronise. Je rentre le menton dans mon chèche, fronce les sourcils, évite de lever les yeux vers le ciel enrhumé. Mais voilà que le soleil bombe le torse et reprend le dessus. En une nuit, plus 15 degrés. Panique dans les jardins. Les bobos relèvent le jean et, animaux apeurés, cherchent un point d’eau. Phénomène purement nordique, les parisiens s’agglutinent en rond autour des fontaines. Pas un souffle d’air. Atmosphère irrespirable, pour un être humain qui sait, que le soleil ne se savoure que par mistral modéré et clapotis des vagues en fond sonore. Moi j’ouvre un oeil. Balance la nuque en arrière et sent la chaleur me fouetter les joues. Je savoure le supplice. Mon épiderme est en terrain connu. Mes épaules prennent leurs aises et brunissent à l’ombre volage d’un platane. A partir de là, je ne pense qu’à une chose. Manger un brugnon salé sur la plage. Escalader, masque et tuba dans la main droite, la roche cisaillée d’une crique. Baskets aux pieds, me jeter haletante sur une serviette brulante. Observer l’horizon flouté en reprenant mon souffle, les genoux en tailleur. Libérer mes orteils et sentir l’eau fraiche dégouliner jusque dans mes reins. Me tourner fébrilement vers mon sac de paille. Enfourner mon bras encore frais. Ouvrir de mes doigts plissés par la mer le sachet crépitant. Saisir le brugnon tiédi. Encercler des yeux sa peau corail par endroit. Puis croquer dans sa chair. La première bouchée a cela de magique qu’elle mêle dans des accords parfaits, la brume salée de mes lèvres au sucre orangé du fruit. La suite n’est qu’un avide instant de duel. Aussi bref que jouissif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s